SE PORTER MIEUX : chanter, jouer au ping-pong.

Un article paru sur Agevillage enfonce le clou: chanter ou jouer au ping-pong améliore les capacités cognitives de nos aînés. Je m’en félicite. Enfin une bonne nouvelle! Cela va faire bientôt dix ans que je le répète (cf : Et si l’on chantait?) (cf: faire de l ‘exercice active les neurones).

L’Université de Sherbrooke (Quebec) a mené durant 40 semaines en 2013-2014 une étude… on y apprend que:

1- Le fait que chanter en chœur pouvait influencer la mémoire,l’humeur, la cognition et la participation sociale des aînés….

2-Le tennis de table permet d’exercer sa concentration, de travailler ses réflexes et préserver son cerveau face à la dégénérescence neurofibrillaire, responsable de la maladie d’Alzheimer….

Lutter contre la passivité forcée

ping-pong alzheimerToute maison de retraite qui se respecte, tout EPAD devrait avoir un emplacement réservé au ping-pong et proposer des cours de chant. Il y en a qui croient bien faire et plus économique de mettre à disposition de la musique enregistrée et des jeux vidéo. C’est déjà bien. Pour se sentir vivre, rien ne remplace ce qu’on réalise soi-même, ce qu’on exprime. La grande plaie de la vieillesse (et de la maladie d’Alzheimer) est la passivité obligatoire et forcée qui est infligée à nos aînés. C’est une double peine, car les capacités diminuent d’autant plus vite que l’on ne s’en sert pas.

Ce sont les études américaines de préférence, et canadiennes par défaut, qui nous expliquent comment nous comporter. Il est évident que personne n’investira dans un cours de chant ou n’essaiera de jouer au ping-pong, si des statistiques sérieuses et scientifiques ne certifient pas le bon rapport qualité-prix de telles aventures non médicamenteuses. Nous vivons une drôle d’époque!

Profiter de la vie au présent

Qu’avons nous fait de nos nos yeux, de nos oreilles, de notre bon sens, de notre sens de l’observation, de notre capacité à sentir pour autrui?

Probablement tous ces sens qui donnent à la vie sa richesse, sa saveur et sa signification sont enfouis sous les dérives de la technologie moderne. Bientôt en face d’un être humain on cherchera sur quel bouton appuyer… et peut-être dans un avenir pas si lointain, il y en aura.

Vous qui avez la chance d’avoir près de vous une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, proposez lui de chanter ou de jouer au ping-pong et vous pourrez observer le résultat sur son humeur et sur la fluidité du quotidien. De plus une telle personne est devenue  insensible à ce que racontent les études américaines, elle n’est intéressée que par une relation directe et affective avec vous. Plus de frime, plus de faux semblant, plus de compétition, juste du sentiment au présent.

Si elle joue au ping pong, vous verrez qu’elle joue au ping-pong et rien d’autre. Si elle chante, elle le fait de tout son cœur et elle chante plus juste qu’avant, car elle est dans ce qu’elle fait. Essayez de l’imiter et vous sentirez le gout délicieux de la vie vécue dans un présent qui n’a besoin ni de futur ni de passé pour exister. Et amusez vous ensemble!

Cliquez ici pour lire l’article d’Agevillage.

Une réflexion au sujet de « SE PORTER MIEUX : chanter, jouer au ping-pong. »

Laisser un commentaire