Et si l’on chantait?

Les effets positifs du chant

Chanter, c’est exprimer de la joie ou de la bonne humeur. Quand on chante, on respire et instinctivement on se détend. On peut chanter un air avec ou sans paroles à peu près à n’importe quel moment de la journée. Chanter, c’est toujours une bouffée d’oxygène et de légèreté. La musique adoucit les mœurs dit un proverbe, elle fait passer bien des choses dans le quotidien, on peut improviser sur n’importe quel air ou n’importe quelle parole si on en sent l’inspiration.

En pratique

Chanter alzheimerPour choisir les chansons, on peut plonger dans le répertorie du patient, Un air déjà connu est plus facile à retrouver et l’élargir à d’autres qu’il pourra chanter avec plaisir. Une chanson peut rétablir ou assurer une communication qui d’un coup devient plus facile et surtout plus enjouée. Quand on chante déjà on s’amuse. Siffler, si on sait le faire est aussi très agréable. Ce qui compte c’est que le patient soit actif et que son expression soit bien accueillie.

Passé un certain stade, le patient n’a plus peur de chanter faux, il chante de plus en plus juste et aura un vrai plaisir à apprendre de nouvelles chansons à condition bien sur qu’elle lui plaisent. Pour cela, il faut lui préparer un cahier de chansons ou les paroles soient très lisibles, les bis et les refrains écrits à chaque fois et en entier à la place où ils doivent être chantés, le tout sur une seule colonne.

Si l’on a joué d’un instrument , il y a des capacités préservées à retrouver, la musique est ce qui est le plus facile à apprendre et à retrouver. Daniel n’a jamais joué d’un instrument, le piano ne l’attire pas, mais il prend volontiers un harmonica, si on le lui propose, souffle dedans heureux de faire des sons et improvise des airs très rythmés, ce qui surprend tout le monde et lui donne en retour un sentiment agréable.

De la musique avant toute chose

Si on ne doit garder qu’un seul rendez-vous par semaine avec un professionnel, il faut donner la priorité au professeur de chant ou à l’art thérapeute qui fera chanter tout le monde dans la maison. Un art thérapeute saura mieux encourager et éviter les critiques bloquantes:   » Ce n’est pas en mesure!  » et plus aucun son ne sort de la bouche de Daniel. J’explique au professeur qu’il doit montrer et laisser les neurones miroirs faire leur travail, surtout ne jamais donner l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire.

Ensuite, il y a la musique qu’on écoute. Et les concerts où on peut aller qui peuvent être très appréciés. Ecouter de la musique tous les jours et chanter tous les jours fait partie d’une bonne routine.

Crédit photo: © Glenda Powers

3 réflexions au sujet de « Et si l’on chantait? »

  1. Ping : La lecture à haute voixBien vivre avec Alzheimer

  2. Ping : SE PORTER MIEUX : chanter, jouer au ping-pong.Bien vivre avec Alzheimer

Laisser un commentaire