Les ravages d’un week-end à l’hôpital

C’est le week-end de l’Ascension. Daniel souffre d’une fièvre non identifiée depuis plusieurs jours. Le médecin des urgences de Paris, me suggère de conduire Daniel aux urgences de l’Hôpital X pour des examens complémentaires. Il ajoute une remarque dont je ne comprends pas la signification : « On hésite à envoyer ce genre de patients à l’hôpital, mais il faut savoir ce qu’il a. »

Pour continuer sur ce sujet, la suite de cet article est dans le livre « Le bonheur plus fort que l’oubli ».

Des solutions à envisager dans l’article suivant.

6 réflexions au sujet de « Les ravages d’un week-end à l’hôpital »

  1. avenel Marie France

    Je vous adore Madame, vous êtes une personne sensationnelle, grâce à vous j’ai l’impression d etre comprise dans ma vie d’aidante, ma vie a un sens. Je puise mes forces dans vos lectures et vos conseils. Merci beaucoup – Marie France AVENEL (70 ans) mari diagnostiqué 2014 AU chu rouen (notre fils voulait savoir)- (parents de mon époux Alzheimer)

    Répondre
  2. Ping : Alzheimer = neuroleptique automatiqueBien vivre avec Alzheimer

  3. Ping : ALZHEIMER le B.A. BABien vivre avec Alzheimer

  4. Ping : Les demoiselles de compagnieBien vivre avec Alzheimer

  5. Ping : Les secrets d’une toilette réussie | Bien vivre avec Alzheimer

  6. Ping : Pour un protocole de prise en charge à l’hôpital | Bien vivre avec Alzheimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.