4 réflexions sur « DES AMIS POUR ALZHEIMER ? »

  1. Michèle Guyot

    Bonjour Madame Roumanoff.
    Je partage complètement votre façon d’aborder la maladie. mon mari a 76 ans et on a diagnostiqué sa maladie il y a 3 ans, mais j’étais professionnel de santé, et il y a longtemps que je soupçonnais ce que le médecin d’alors mettait sur le compte de la vieillesse. J’ai changé de médecin, et maintenant il est suivi par le CHR de Lille. Bien sur, cela ne l’a pas guéri mais ça m’a permis de faire face en me renseignant sur la maladie.
    J’essaie de faire de mon mieux pour observer une attitude comme vous la décrivez dans vos propos. Parfois ça marche et parfois je craque. Mais quand je craque, je relis toutes vos réflexions et c’est reparti. J’ai lu tous vos livres et j’y retourne quand j’ai besoin de me redonner du courage. Aujourd’hui, c’est une petite forme, alors je viens de lire « Comprendre la maladie » et ça m’éclaire à nouveau. Un grand merci pour votre témoignage, car je trouve que la maladie isole.
    Je vous avoue que vous êtes devenue ma meilleure amie, et que je parle de vous autour de moi, quand les gens bien attentionnés me donnent des « conseils ». Il faut dire que Je ne supporte plus les « yaka fauke ».
    Je trouve que dans le suivi des aidants, on parle beaucoup des conséquences néfastes sur la santé de ceux qui aident, mais pas assez des trucs et astuces pour aider la personne malade. Pourtant, je suis persuadée que cela doit exister et il y a peut être des adresses que je ne connais pas.
    Mais, j’ai mis votre blog dans mes favoris pour y retourner plus facilement.
    Encore un grand merci.

    Répondre
  2. Jacqueline Provost

    Bonjour Colette.
    Vous avez encore une fois raison sauf que j’ai cherché des étudiants pour les promenades de mon mari, ils ne se sont pas bousculés. Faire du baby sitting est pluq gratifiant…et d’autre part mon médecin a mis en avant la notion de responsabilité toujours le chiffon rouge en France. Du coup j’ai fait appel à des professionnels  » Petits fils » je j’en suis contente. Je dis à mon mari qu’il a des coachs sportifs: un pour la marche et l’autre pour le vélo! C’est plus cher mais je peux en déduire une partie du moins encore!

    Répondre
    1. christinebonnet

      Bonjour, France Alzheimer développe des ateliers pour des personnes diagnostiquées qui souhaitent se retrouver pour vivre mieux avec la maladie au quotidien. Ce groupe permet aux personnes de s’entraider, de se donner des trucs et astuces pour mieux gérer le quotidien, ils peuvent aussi programmer des sorties ensembles s’ils le souhaitent. Deux personnes sont à la disposition des participants: 1 professionnelle spécialisée dans l’accompagnement des personnes souffrant d’une maladie neuroévolutive et 1 bénévole de FA, toutes deux spécialement formées pour cette action. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des associations locales, un bon nombre déjà la propose, Cordialement Christine Bonnet

      Répondre
    2. coletteroumanoff Auteur de l’article

      L’important est de trouver ce qui vous convient le mieux, et souvent ce n’est pas du premier coup et il faut faire des essais divers.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.