Archives de l’auteur : Valsita

Alzheimer autrement :Le Bonheur et la Confusionite

 

Dans cet interview de Colette et Valérie Roumanoff, réalisé par France 2 pour l’ Emission  « Je t’aime etc.. » on parle du vécu avec Alzheimer et de la Confusionite.

Une nouvelle vision de la maladie fait son chemin, même si les commentateurs ont légèrement déplacé le curseur qui va du « bonheur » à « l’amour » : Le titre de l’émission oblige.  En général j’évite de parler d’amour, car c’est un terrain assez chaotique et un mélange de concepts plutôt confus. Je préfère parler de bienveillance, d’attention, de respect, d’écoute, de relation à double sens, de neurones miroirs, d’empathie.

L’idée qu’on peut arrêter d’avoir peur de cette maladie commence à se répandre et c’est pourquoi les paroles des commentateurs sont si précieuses. Celles du Docteur Gérald Kierzek sont à retenir: il explique comment dans le cerveau la mémoire et les émotions sont dissociées. Les transmetteurs d’émotions circulent librement dans un cerveau malade où les fonctions de la mémoire sont abîmées. La mémoire et la sensibilité sont deux domaines séparés. Ce que l’on peut observer quotidiennement dès qu’on est en rapport avec un malade. Un patient qui ne connait ni son adresse ni  son solde en banque peut éprouver milles et une émotions en une seule journée. Notre société est en train de changer de regard vis à vis de la maladie d’Alzheimer et je m’en réjouis profondément.

Les entretiens Alzheimer gratuits à Paris

Le Mardi 10 Mai à 14 h Entretiens Alzheimer de la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer 

  • Introduction
    Olivier DE LADOUCETTE, Psychiatre, gérontologue et président de l’Association pour la Recherche sur Alzheimer.
  • L’augmentation de la longévité humaine: chance ou fardeau ?
    Luc FERRY, Philosophe et homme politique français, ancien professeur de philosophie et ancien ministre de la Jeunesse, de l’Éducation nationale et de la Recherche.
  • Maladie d’Alzheimer : le point sur la recherche
    Bruno DUBOIS, Professeur en neurologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, directeur de l’Institut de la Mémoire et de la Maladie d’Alzheimer (IM2A), président du Comité Scientifique de la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer et membre de l’Académie de Médecine.
  • Le bonheur plus fort que l’oubli
    Colette ROUMANOFF,
    metteur en scène et écrivain et Sarah NICAISE, accompagnement social et solidaire chez Audiens
  • Comment préserver son énergie et une bonne santé par l’exercice physique
    Véronique de VILLELE, coach sportif, membre du Comité d’Organisation de l’Association pour la Recherche sur Alzheimer.
  • Intérêt de l’imagerie nucléaire en clinique et en recherche dans la maladie d’Alzheimer
    Aurélie KAS, professeur et chef du service de médecine nucléaire à la Pitié-Salpêtrière.
  • De l’activité physique à l’écriture thérapeutique : à la recherche d’un accompagnement adapté
    Eric Sanchez, Directeur du dévelopement de l’action sociale – AG2R La Mondiale
  • Hamlet, un chien pour la vie
    Stéphane Candotto
    , kinésithérapeute – Le Noble AgeEt d’autres interventions sur le thème  vivre au quotidien avec la maladie d’Alzheimer grâce à nos partenaires :
    AG2R la Mondiale, Audiens et Le Noble-Age.

Venez nombreux et profitez de cette occasion pour échanger avec les chercheurs et leur poser toutes vos questions !

Conférence en libre accès sous réserve de places disponibles

Inscription auprès de l’association en remplissant le formulaire ici  ou par téléphone au 01 42 17 75 19.

Informations pratiques 

Date et horaires : 10 mai 2016 de 14h à 18h
Adresse : Maison de la Chimie, 28 bis rue St Dominique 75007 PARIS, M° Invalides ou Assemblée Nationale
Afficher le plan d’accès

Les stratégies de survie d’un cerveau Alzheimer

Voici un article publié par la revue NPG Neurologie – Psychiatrie – Gériatrie.
Il est disponible gratuitement jusqu’au 7 mai 2015.

« Je vais décrire des phénomènes bien connus, mais j’en propose une interprétation qui permettra, je l’espère, de comprendre et d’expliquer comment fonctionne au quotidien la maladie d’Alzheimer. Comme je me plais à le répéter, les malades d’Alzheimer ne sont ni des martiens, ni des extra-terrestres, c’est-à-dire que leurs comportements, leurs tentatives d’adaptations à leur environnement obéissent aux lois naturelles. Il n’y a rien dans ce qui les concerne que l’on ne puisse retrouver chez les gens dits « bien-portants ». La non-reconnaissance Ce qui choque le plus le commun des mortels, c’est que les malades ne «reconnaissent pas leurs proches ». J’ai vécu avec mon mari Daniel, diagnostiqué depuis 2006, deux expériences de ce type pendant l’été 2010 en Provence. »

Pour lire la suite, cliquez ici

Les bienfaits du diagnostic (témoignage)

alzheimer gymVous ne pouvez pas savoir quel plaisir j’ai eu à découvrir votre blog. Mon frère m’avait parlé de votre pièce de théâtre et j’ai voulu voir si vous aviez publié quelque chose. J’ai découvert une âme sœur! Mon mari a été diagnostiqué il y a 3 ans mais cela faisait déjà plusieurs années qu’il présentait des symptômes, mais comme les gens intelligents et éduqués il a pu pendant longtemps lutter pour ne pas perdre pied. Il ne voulait pas reconnaître l’ existence de problèmes. Et il y a cinq ans après un été passé en France, j’étais prête à demander le divorce tellement il était impossible à vivre. Le diagnostic qui est venu confirmer une maladie fut pour moi comme un soulagement. Il n’était pas responsable de ses sautes d’humeur, de ses colères. Continue reading

La critique de Fabrice Gzil sur la Confusionite

Fabrice Gzil est l’auteur d’un livre sur Alzheimer « Une maladie du temps ». Voici son avis sur la pièce « La confusionite »:

« J’ai été heureux de constater que votre pièce, dont j’avais déjà pu apprécier le texte, est à la scène une vraie réussite.
Vous montrez à quel point les personnes malades sont sensibles à l’atmosphère qui règne autour d’elles, au stress, aux cris, aux tensions, aux conflits…, et combien il est important de créer pour elles un environnement apaisé et apaisant. Comme cette chose toute simple nous éloigne des grands discours lénifiants! Comme elle est susceptible de changer concrètement nos manières de faire! Continue reading