4 réflexions sur « Approches non médicamenteuses: faire feu de tout bois! »

  1. Ping : Nuits agitées : le paradoxe du caféBien vivre avec Alzheimer

  2. Micheline Beretta

    J’ai moi aussi des problèmes avec les clés de voiture.
    L’atteinte à sa liberté est mal vécue par moments, mais pas d’agressivité.

    Répondre
    1. coletteroumanoff Auteur de l’article

      L’agressivité, même toute petite, est un signal d’alarme qui montre qu’on n’est pas tout à fait dans la bonne position ou dans le bon discours. C’est le signe qu’il faut trouver une nouvel ajustement et en tous cas ne jamais la laisser se développer.

      Répondre
  3. Mireille Kadi

    J’ai été obligée de placer mon époux, atteint de la maladie d’Alzheimer, dans une institution. Il était devenu très agressif surtout lorsqu’il réclamait les clefs de la voiture. J’avais beau lui dire qu’avec les médicaments qu’il prenait il était impossible qu’il conduise, que lorsqu’il irait mieux il pourrait à nouveau reprendre la conduite… J’essayais de faire diversion en lui proposant d’autres activités mais rien ne le détournait de son idée fixe. En plus j’ai la forte conviction que tous les médicaments (genre xanax) qu’on lui donnait ne faisaient qu’augmenter son agressivité. J’aimerai le reprendre à la maison. Je vous remercie si vous pouviez me donner quelques conseils, surtout que cela bientôt deux ans qu’il n’est plus à la maison. C’est très dur.
    Cordialement.
    Mireille Kadi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.