Nouveaux diagnostiqués: les 5 choses indispensables à faire

1. Dédramatiser la situation.
Et pour cela se défaire de toutes les idées que l’on peut avoir sur la maladie pour pouvoir regarder tranquillement ce qui se passe chaque jour et voir ce que l’on peut faire pour résoudre les difficultés au fur et à mesure qu’elles se présentent.
Vous devez savoir que tout se passe comme s’il y avait non pas une mais beaucoup des maladies de ce type, vous n’êtes donc pas enfermé dans un parcours fléché. Toutes sortes de possibilités s’ouvrent devant vous. A vous de jouer, de choisir votre direction.

2. Conserver le plus possible ses activités
Et éventuellement reprendre des activités anciennes si elles sont plaisantes et valorisantes en les aménageant si nécessaire, c’est indispensable pour continuer à vivre sa vie et faire marcher son cerveau. En premier lieu toutes les activités physiques que vous aimez, cela fait circuler l’énergie.
A proscrire toutes les activités de type administratif, il faut trouver quelqu’un d’autre pour s’occuper de la paperasse, car vous risquez d’y dépenser en vain une énergie précieuse.

3. De l’ordre avant tout chose.
Pour vous faciliter la vie quotidienne il faut mettre de l’ordre dans votre maison, un ordre rigoureux et quelquefois des étiquettes ; un marqueur indélébile est un instrument utile pour écrire sur un tube de pommade ou une boite de thé par exemple, pour écrire aussi sur un lavabo « eau chaude, eau froide » etc..
Nous vivons dans une époque où la signalisation est minimaliste quand elle n’est pas tout simplement  absente ou illisible, comme si elle était faite par et pour des joueurs de gameboy.

4. Inventer de nouveaux repères
Tout se passe comme si le plan de votre maison et de votre quartier s’était  effacé ou était en cours d’effacement. Il faut appralzheimerendre à vous orienter différemment, en vous appuyant sur d’autres éléments que l’idée abstraite d’un plan.
Si vous avez vu  à la télé comment Gilbert Montagné qui est aveugle explore les Himalaya, cela peut vous inspirer, il explique très bien comment il voit avec ses mains et son cœur.

5. Éliminer le stress
Ensuite et c’est fondamental, la maladie invisible aux yeux des autres perturbe la gestion de l’information, certaines informations deviennent tout à fait indigestes ou prennent plus de temps à être assimilées. Il faut donc proscrire impitoyablement  toute cause de stress. Le stress est un réaction négative devant un embouteillage d’informations. Vous risquez de manière ordinaire l’embouteillage d’informations. Faites une chose à la fois et ne vous laissez pas perturber par quelqu’un d’autre quand vous êtes concentré sur une tache. Prenez votre temps pour  tout.
Premier stress à éliminer, le stress financier. Prenez les dispositions nécessaires pour que ne soit plus jamais un souci pour vous. Régler vos dépenses à un niveau nettement en dessous de vos ressources de façon à ne plus avoir de souci d’argent et prenez de l’aide pour faire ce calcul qui ne vous sera pas facile. Les relevés de comptes sont du chinois pour vous.
Stress familial: il faut l’éliminer aussi, toute relation conflictuelle ou pénible devient dans ce nouveau contexte gravement nocive. Déchargez vous sur quelqu’un d’autre ou cessez toute relation, votre santé mentale est à ce prix.
Voyez s’il existe d’autres sources de stress dans votre vie et combattez les impitoyablement jusqu’à ce qu’elles disparaissent.

Votre environnement matériel étant préservé, votre environnement affectif nettoyé, la régularité de vos activités vous donnera des repères dans le temps qui seront différents des heures et des dates.

En résumé il faut mettre de l’ordre dans sa vie, dans sa maison, dans ses finances, dans ses relations, dans ses activités. Alors le bonheur n’est pas très loin.

Laisser un commentaire