Alzheimer autrement :Le Bonheur et la Confusionite

 

Dans cet interview de Colette et Valérie Roumanoff, réalisé par France 2 pour l’ Emission  « Je t’aime etc.. » on parle du vécu avec Alzheimer et de la Confusionite.

Une nouvelle vision de la maladie fait son chemin, même si les commentateurs ont légèrement déplacé le curseur qui va du « bonheur » à « l’amour » : Le titre de l’émission oblige.  En général j’évite de parler d’amour, car c’est un terrain assez chaotique et un mélange de concepts plutôt confus. Je préfère parler de bienveillance, d’attention, de respect, d’écoute, de relation à double sens, de neurones miroirs, d’empathie.

L’idée qu’on peut arrêter d’avoir peur de cette maladie commence à se répandre et c’est pourquoi les paroles des commentateurs sont si précieuses. Celles du Docteur Gérald Kierzek sont à retenir: il explique comment dans le cerveau la mémoire et les émotions sont dissociées. Les transmetteurs d’émotions circulent librement dans un cerveau malade où les fonctions de la mémoire sont abîmées. La mémoire et la sensibilité sont deux domaines séparés. Ce que l’on peut observer quotidiennement dès qu’on est en rapport avec un malade. Un patient qui ne connait ni son adresse ni  son solde en banque peut éprouver milles et une émotions en une seule journée. Notre société est en train de changer de regard vis à vis de la maladie d’Alzheimer et je m’en réjouis profondément.

2 réflexions au sujet de « Alzheimer autrement :Le Bonheur et la Confusionite »

  1. lucienne jermann

    Nous sommes mariés depuis 66 ans!Mon mari a été diagnostiqué il y a un peu plus d’un an!Parfois son état parait stationnaire,parfois j’ai l’impression d’une dégradation rapide!J ai eu 89 ans!C’est dur de faire face physiquement!J’aimerais aller dans un foyer logement mais mon mari ne veut pas quitter « son petit paradis »!j’ai peur de partir avant lui!Nous sommes encore très proches l’un de l’autre,beaucoup de tendresse!C’est encore un bonheur d’être ensemble!Nous sommes une grande famille déjà 7 arrières petits enfants mais tout le monde est loin! Nos deux enfants font ce qu’ils peuvent pour être présents au moins une fois par mois Ils sont très inquiets pour nous!J’aimerais être l’épouse et la mère idéale qui réconforte,fait face courageusement mais j’ai aussi mes limites!
    Il faut être aidant pour comprendre ce que j’éprouve!
    Tout le monde me dit » Détends toi, repose toi ,sors »Je ne sais pas faire!Je n’ai toujours vécu que pour lui!Où est la solution?

    Répondre
  2. SIMONE FOASSIER

    Je vous comprends tout à fait !
    Mon mari a été diagnostiqué il y a 3 ans et demi. J’ai 20 ans de moins que vous et seulement 50 ans de mariage et je suis parfois fatiguée dès la mi-journée, tellement il y a eu de péripéties à gérer … alors j’imagine bien que vous soyez lasse parfois …
    A part nous faire aider le mieux possible, nous adapter,et savoir jusqu’où nous pouvons aller, nous naviguons à vue jour après jour …
    Mais, comme vous, je dis « c’est encore un bonheur d’être ensemble » !
    Je suis de tout cœur avec vous …

    Répondre

Laisser un commentaire